Il était une fois...

Emile Double (1812-1863), fils de Sulpice Double, fit l’acquisition de Beaupré en 1855 car il désirait se rendre à St-Lambert, sa propriété du Vaucluse près de Sault.

Relais à chevaux

L’endroit constitue une halte charmante pour la famille et un relais pour les chevaux lors de ses déplacements. Cette propriété sur la commune de Saint-Cannat, ancienne demeure des Estienne de St-Jean, avait été séparée du Grand-Saint-Jean à la révolution.

Le Grand Saint Jean

Henri Double (1845-1885), fils d’Emile, chercha par la suite à agrandir le domaine de Beaupré.
A ce moment là, le Grand-Saint-Jean, propriété voisine de la famille 
d’Estienne, fut à la vente. Henri signa un compromis d’achat pour trois cent mille francs.

Château Bas

Les d’Estienne qui voulaient récupérer des souvenirs de famille rachetèrent la propriété pour une somme  de 400 000 francs.

Grâce à cela, Henri acheta Château Bas à Vernègues avec son temple romain.

Emile Double

Emile Double (1867-1938), s’occupa des 2 propriétés mais à Château Bas il y avait tellement de lapins qu’il fallait les chasser presque tous les jours, ce qui n’était pas pour lui déplaire.

La bastide et la fontaine 

Il profite de cette étape à Saint-Cannat pour jouer sous les platanes et courir autour de la fontaine ornée de ces drôles de dauphins à qui, rapporte la légende, les révolutionnaires de 1789 coupèrent la queue !

Phanette de Gentelmi d'Ille 

En 1888, Emile est diplômé de Docteur ès Lettres et Docteur ès Droit en poche. Il plante les premières vignes en 1889 et épouse en 1900 Phanette de Gentelmi d’Ille.

Le tremblement de terre

En 1909, un tremblement de terre ravagea la région et le village de Saint-Cannat fût très endommagéLe 11 Juin à 21h, 3 secousses importantes détruisirent la bastide de Beaupré dont il ne resta que le rez-de-chaussée. Bastide où un cadran solaire porte la date 1739, année où elle fut érigée.

Le chalet

Deux ans de travaux et 18 000 francs furent nécessaires pour restaurer la Bastide de Beaupré et un chalet en préfabriqué fut construit pour suivre les travaux de restauration. Le chalet est encore habité aujourd’hui, après une rénovation en 2003.

Henri Double

En 1922 Henri Double (1903-2002), fils d’Emile, après son service militaire comme chauffeur au colonel, vint s’installer avec son père pour travailler et chasser à Beaupré et à Château Bas.
Henri est passionné d’agriculture, de chasse et d’automobiles.

Q3A

Le vin était vendu au négoce et une partie était distribuée à Aix en bombonnes avec le camion Q3A qui assurait un service de livraison à domicile.

Anecdote

Sous l’occupation, il y avait une obligation pour les citoyens français de rendre leurs armes à la mairie. Henri Double, passionné de chasse, a préféré cacher ses fusils dans la grange à foin.

La guerre

Beaupré fut occupé par les Allemands en 1944, les généraux dormaient dans la Bastide et les soldats dans la grange à foin...

La nuit de la peur

Un soir, au milieu de la nuit, un soldat est venu réveiller Henri Double et lui ordonna de descendre dans le grand salon. Henri Double était persuadé que ses armes enfouies dans le foin avaient été découvertes et qu’il avait du souci à se faire pour son avenir... !

Touché par la grâce

Il arriva dans le grand salon et trouva les généraux en état d’ébriété avancée qui finalement souhaitaient simplement trinquer avec le baron ! Henri attendit que les généraux finissent par s’endormir pour regagner sa chambre. Ses fusils n’ont jamais été découverts.

Christian Double

En 1971, Christian Double (1945), Diplôme d’Ingénieur en poche, épouse Marie-Jeanne. Il faut attendre l’arrivée de  Christian Double à la tête de l’exploitation pour que le domaine se consacre exclusivement à la vigne.

Christian &
Marie-Jeanne 

Fini le vrac, toute la récolte est mise en bouteilles au domaine.

Le savoir faire

Christian est revenu aux méthodes ancestrales de vinification qui permettent aux raisins d’exprimer leurs meilleurs arômes et tannins. Une qualité saluée par les guides spécialisés, la carte des vins de la plupart des grandes tables de la régions et depuis 1997 celle de l’Elysée

Le développement

Le vignoble passe progressivement de 32ha à 42ha et la cave se modernise.

Christian et ses enfants 

A partir de 2000, Phanette et Maxime ont rejoint Beaupré et le monde du vin.